NOUVELLE ANNEE 2018

 

C’est la fin d’une année. Une année pleine d’émotions, de sensations, d’événements, de promesses, d’expériences.

 

Oui c’est un long chemin que tout ce temps et il ne me vient pas à l’idée d’en faire un bilan. Pourquoi  faire, ce qui est passé est fini.

Pourtant notre rapport au TEMPS est assez bizarre. “Perdre son temps – gagner du temps – avoir le temps”…, plein d’expressions qui nous le rappelle.

 

Nous avons besoin de ce temps pour grandir , nous réaliser,  pour mûrir, pour accomplir tous les jours avec amour, amitié notre devoir d’adulte.

Cependant  il nous  stresse lorsqu’on n’a pas assez de temps pour profiter de nos proches, ou que l’on n’a pas le temps de faire ce que l’on voulait.

Et là  on prend conscience que le temps est PRÉCIEUX et qu’il faut en profiter du mieux possible.

 

Un sentiment de  PEUR peut venir  nous angoisser.

 

Je me souviens du recueil   “Des Pensées de B.PASCAL” qui disait : – l’ homme existe dans le temps  mais n’arrive pas à se satisfaire du présent”.

Le présent fait peur.  Nous sommes animés par nos jolis souvenirs,  nos projets à venir sans cesse renouvelés,  tout ceci  pour  “fuir peut-être”?

PASCAL dit : ” nous errons dans les temps  qui ne sont point les nôtres”. Il appelle cela “divertissement”, ( qu’il explique : se détourner de l’essentiel par diverses occupations).

 

Il n’a pas tord, si on y pense  la plupart de nos actions sont du divertissement , le  travail,  les sorties, et  autres diverses choses, (shopping, assos. etc…)

Tout cela nous détourne, nous empêche de réfléchir à nos vies. Ce divertissement nous évite de nous retrouver face à nous même et nous fait perdre le centre de notre existence.

 

Certes le divertissement nous procure bonheur, plaisir, joie…., mais pour PASCAL ce bonheur est illusoire, éphémère, il ne dure pas.

 

Sans être radical comme l’exprime B.PASCAL dans ses pensées, soyons quand même  attentif à ce temps qui passe  pour réfléchir s’il est utile,  s’il correspond à un besoin et non pas à une fuite.

 

 

 

Tous ces moments qu’ils soient heureux ou malheureux nous ont appris un peu de la vie.

Ils resteront gravés  dans notre mémoire quoi que l’on fasse et nous seront utiles pour continuer notre bout de chemin avec bienveillance.

Soyez heureux et ne regrettez rien.

 

Inutile de nous  retrouver face à une solitude et de nous  culpabiliser face à ce sur quoi nous avons procrastiné.

Inutile de nous  mettre de la grisaille dans cette fin de décembre qui n’en demande pas tant.

 

Finissons  en beauté cette belle année passée. Pensons à nous valoriser, à terminer d’une manière positive.

 

LILOU