S’ ÉVADER : se ressourcer ou fuir

20 juillet 2018

Que du bonheur !!!!  Les vacances sont là,  nous avons  hâte de nous  installer dans ce petit “paradis”

  et pourtant , il peut parfois prendre des airs d’ artificiel.

 

Les vacances, ces échappées belles, que nous attendons avec impatience, sont ou ne sont pas toujours ce que l’on croit. Nous mettons beaucoup d’espérance à ces ÉVASIONS, à tel point qu’on les souhaite inoubliables. 

Alors , quoi penser ?

 

 1 –  FUITE ou PLAISIR

 

Ce n’est pas évident de savoir si  l’on est dans la fuite,  qui nous fait du tord ou l’évasion, qui ressource ?

 

Si l’on savoure ces périodes avec un plaisir sain, simple,  que l’on revient heureux de ces escapades et  qu’au retour  le quotidien est agréable, serein,  et bien cela prouve qu’un équilibre a été trouvé durant cette pause.

 

  Avoir  profité pleinement  est alors source de bienfaits, pour le moral et la santé. 

 

Le contraire ,  si  ces  évasions  sont un échappatoire,  une sorte de fuite pour oublier un moment la réalité : les soucis les responsabilités, etc….,  le retour  devient  pénible, fatiguant,  sans enthousiasme, le quotidien pesant. 

 

 Sous des airs de libération, l’évasion dans ce cas là,  amplifie un mal être  qui pourrait être  déprimant à la longue.  

 

S’estimer incapable de faire face à ses inquiétudes  laisse un goût amer.  Renoncer au désir, au plaisir dans le sens propre d’une émotion ou sensation agréable devient une attitude  banale. 

 

Il est essentiel de se poser les bonnes questions, du pourquoi.  Réfléchir à ses problèmes est une action positive,  cela  permet de * poser son bagage et de se sentir plus léger,   même si l’on ne résout  pas la problématique

 *Métaphore j’en conviens mais qui n’est pas dépourvue de sens. 

 

Dans un premier temps, pour vous aider dans une démarche de relaxation, vous pouvez  commencer  par   des  exercices  simples et faciles à faire.  

 

Apprendre à respirer, libère la tension,  le stress et  le mal-être. Un  exercice qu’il faut ancrer dans son quotidien. 

  • en position assise s’habituer à relâcher ses épaules.
  • redresser son dos.

Une position  qui va permettre d’ouvrir sa cage thoracique,  un exercice libérateur qui ne reste pas fermé. Pour cela il  ne faut  pas avoir peur de bomber sa poitrine.

  • trois à quatre fois dans la journée, prendre des respirations profondes. 

 

Une nette amélioration va se faire sentir rapidement, c’est un début. 

 

 

2 – PROFITER SE RESSOURCER.

 

 

“Alors tu as passé de bonnes vacances” ?  Qui n’a pas eu cette question au retour .

Inconsciemment  ce sont des attentes qui pèsent lourd dans nos bagages, car il nous les faut bonnes. Il nous faut compenser tout ce que l’on n’a pas pu faire au quotidien,  par manque  de temps !!!!

 

Je vous propose de laisser de côté cette course à qui aura les meilleures  vacances et qui en fera le plus,  pour   revenir à la source même. 

 

Il serait dommage de gâcher tous ces ” droits au repos” que nous pouvons prendre.  N’oublions pas  le  cadeau de nos grand-parents, ces  fondamentaux auxquels ils se sont battus pour  que nous ayons ce  droit

” les congés payés”.

 

Les vacances sont faites pour  souffler, se détendre et  récupérer ses forces.

 

 

 

Se  couper du quotidien, se donner du temps n’importe où, 

pourvu qu’il nous apporte du bien-être

 

Se déconnecter de la routine. Je sais il est difficile de se séparer de son portable ou de son ordinateur.  Cependant en se libérant de toutes  les contraintes on peut aussi s’éviter  d’être accro  à tous ces objets connectés.  Pourquoi  ne pas libérer ce temps  pour faire des connaissances,  pour se poser,  pour  jouer avec les enfants…., et  tout autres choses différentes du quotidien.

 

Vivre l’instant présent. Il s’agit d’être réceptif, attentif à ce qui nous entoure, sans pour cela juger, analyser, juste se laisser emporter par le moment. Ouvrir les yeux, sentir des nouveaux parfums, écouter le bruit du vent, de la mer…… 

 

Lâcher prise. Un besoin actif  nous gagne, même en vacances.  Faire les courses,  organiser , préparer,  etc….Difficile de casser le rythme. Pour profiter pleinement de son séjour,  il faut   laisser faire les autres, déléguer est une priorité. C’est une marque de  confiance  envers l’autre . Les autres sont capables de prendre des initiatives tout comme vous. 

 

Profiter des bonnes choses. Je pense à tous les bons fruits d’été et légumes frais.  Il est agréable de  profiter des vacances pour faire son marché,  pour découvrir les produits directement à la ferme. Faire  le plein de vitamines et des bons aliments,  une source de bonheur  pour se sentir  en forme.  

 

Ressentir des sensations nouvelles. Avant tout, il est important de prendre du temps pour soi.  Se lever quand l’envie se fait sentir. S’offrir une petite promenade en solitaire. Lire un bon livre ou une revue, calée dans son hamac.  Ecouter de la musique à son gré. Flâner  dans les boutiques du coin. Se “bichonner”, prendre soin de soi sereinement…..

 

OUI,  penser à soi sans se culpabiliser.

Toutes ces plages de solitude de silence nous apporte un réel repos. 

 

Voilà tout  un programme

 

Alors autant faire tout ce qu’il faut pour laisser loin de nous, ordinateur, téléphone, réseaux sociaux….Contraintes, stress et habitudes. 

 Se consacrer aux enfants, à son conjoint, à sa famille, se prendre du temps pour soi, est un réel retour aux sources qui apporte du réconfort et du baume au cœur. 

 

 

 

 

       BONNES VACANCES.

LILOU

les photos publiées sont  de  “pixabay”

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi .....

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.