LE CORPS : pourquoi faire du régime.

20 mars 2018

Le BEAU TEMPS est arrivé,

……rien de tel pour faire un bref bilan, et de  constater  avec déception , les  rondeurs que l’on a pris cet hiver!!!

Encore une fois on se prend dans cette  ”  folle envie ” de maigrir à tout prix avant l’été.

Il faut dire,   que  la publicité  nous aide bien à rentrer dans cette spirale.   Toutes sortes de  régimes, de crèmes,  de pilules……, nous sont proposées  dès les beaux jours, comme  des solutions ” très efficaces”.

N’oublions pas :   pour rester ce que nous voulons être, dans le vrai et le naturel que  tout cela  n’est que du marketing.

Mais ça tombe bien que vous n’ayez pas envie de commencer un REGIME, car on le sait bien : les régimes ne marchent pas dans la durée, ils sont voués à l’échec.

Bien au contraire on s’aperçoit bien souvent qu’à la suite d’un régime on reprend son poids et souvent  avec un supplément.

Une étude a démontré qu’une seule cure d’amaigrissement multiplie les risques de prise de poids  par  2 pour les HOMMES et par 3 pour les FEMMES.

Ce phénomène est  une réaction du cerveau  qui  durant un régime , favorise la prise alimentaire et le stockage  en prévision d’une nouvelle période de restriction, et provoque un   changement du métabolisme.  ” Ainsi le corps dépense moins de calories pendant  un régime, il  économise ses ressources et la problématique est qu’il continue à travailler à ce rythme lorsque la personne se remet à manger normalement”.  

Il est IMPORTANT de garder  cela en mémoire . 

 

MAIS alors QUE FAIRE ?

Je ne vais pas vous raconter des histoires. Il n’y a malheureusement  pas de  solution MIRACLE  qui existe réellement  pour que,  du jour au lendemain vous retrouviez un corps  parfait, à votre goût ….., SAUF si vous décidez de vous prendre en main.

Alors devenons notre propre coach.

 

Je ne vous cache pas que cela demande des efforts et du temps mais cela en vaut la peine car il s’agit de VOUS  et de votre SANTE.

Maintenant que vous connaissez mes articles, vous avez constaté que la seule personne qui a tous les atouts en mains pour le changement : c’est VOUS  seul.

J’ai écrit cet article, et d’autres  qui ne sont que mes propres  expériences, réflexions  et mes recherches.

— ► LE CORPS : être en forme.

 

 

1 – gérer ses émotions, le plus important.

Ils est inutile de transformer ses difficultés émotionnelles et relationnelles en  difficultés alimentaires .

Soyons dans la pleine conscience :  c’est à dire, en capacité d’identifier  les émotions négatives et les laisser passer.  Cela pour retrouver une certaine sérénité.

Cela ne veut pas dire “faire  fi”   des problèmes  mais les prendre tels quels sans jugements, ils sont là !!! il faut accepter même le négatif.

Pas d’inquiétude, nous sommes des êtres vivants pour lequel le mal à plus d’importance que le bien. Nous sommes plus sensibles aux événements négatifs que positifs.

Voilà pourquoi il est essentiel de bien comprendre ce fonctionnement.

Dans ce contexte de vouloir un  changement,    nous transformerons nos envies  de “manger émotionnellement  ” en mode dégustation : en petites quantités et sans culpabilités.

Nous apprenons à reconnaître nos pulsions.

Il faut bien avouer  tout de même que notre cerveau nous joue  des tours.

Pour toute personne,  la façon de s’alimenter vient s’inscrire dans un schéma  d’habitudes,  de réactions mais aussi de besoins.

Je m’explique (sans pour cela rentrer dans un discours psychologique) , tout simplement.

a) habitudes : le comportement alimentaire est intimement lié au domaine des émotions, car il met en perspective nos expériences durant notre enfance, relatives :  à l’affect, au bien-être, à l’insécurité, etc….

b) réactions : il s’agit là de “poser ses valises”.  On enfouit  dans son ventre, bien souvent , son chagrin, sa tristesse  et on le recouvre de  nourriture, ce qui permet de ne pas connaître la teneur de ses souffrances.  Ses souffrances  accentuent le besoin d’avaler du gras, du sucré et découragent  l’activité physique.

c) les besoins : il existe une vraie distorsion entre la perception de son poids et la réalité. Une étude montre que 7 femmes sur 10 – et 1 homme sur 2 souhaitent peser moins.  Pour éviter cet écueil, le minimum est de savoir où on en est avec son poids.

IMC (indice de la masse corporelle nous en donne un bon aperçu).  Pour le calcul j’opte pour cette méthode :

IMC= POIDS/TAILLE2

—  ►  CALCUL IMC

Au dessous de 18,5 = maigreur.

De 18,5 à 25 = normal.

De 29 à 34 = surpoids.

Au delà de 40 = obésité.

                                J’ai  pris conscience de cette première partie.

 

…………..et prêt(e) à continuer.      

 

 

 

2-  modifier ses comportements : changer ses habitudes, le plus dur

On ne peut pas bousculer son quotidien sur le plan alimentaire sans vision à long terme.  Dans un premier temps  se seront des changements modestes.

ALIMENTATION.

  • je mange calmement, sans faire autre chose, en savourant ce que j’ingurgite, et surtout sans STRESSLe stress est une source qui favorise la prise d’alimentation, (manger pour se calmer).
  • je fais  mes courses avec une liste des besoins, après avoir fait un petit bilan de mon frigo (ce qui me reste). Il est inutile de gaspiller.
  • je fais mes courses avec si  possible  le ventre rempli, (après le déj. ou en sortant du boulot mais en ayant pris un encas). Il est prouvé  que de faire les courses le ventre vide favorise un excès d’achats sucrés et salés.
  • je cuisine le plus possible, j’évite les plats préparés, les sucreries, les sodas ( on peut très bien cuire en plus grande quantité et garder quelques boîtes  de plats cuisinés au congélateur pour plus tard).
  • j’achète des légumes, des fruits, des aromates, des fruits confits( pruneaux/abricots), des oléagineux, qui remplacent les sucreries.

 

HYGIÈNE

  • je prend soin de moi. Pour cela je m’accorde un peu de temps tous les jours. Soins de la peau, de mon corps que vous trouverez dans mon article.

—- ►  RITUEL : entretien de la Peau

  • notre vie familiale, sociale et professionnelle peut-être source d’anxiété, de stress pouvant entraîner des baisses de moral passagères. Notre sommeil s’en trouve perturbé.  Une bonne tisane, méditer ou un bain décontractant….,plein de bonnes choses à tester pour retrouver un bon sommeil. Chacun trouve sa propre détente. Je vous donne ci-dessous, une vidéo à écouter.

—- ►  APAISEMENT

—- ►  L’INSTANT PRESENT

  • prendre soin de sa santé. Inutile d’attendre d’être  malade pour se soigner. Notre organisme est une machine merveilleuse. Notre corps  est capable d’assurer les réparations liées  aux problèmes de santé.  Cependant il faut pour cela  savoir si tout fonctionne correctement .  Dès le coup de “pompe” (fatigue), un coup de pouce, peut être une bonne solution.  Une cure de vitamines, d’oligo-éléments ou de probiotiques,  qui va “booster” notre organisme fatigué sera bénéfique. (Si la fatigue persiste il faut consulter un médecin).
  •    Je commence en premier lieu à me soigner avec des méthodes naturelles.  Mes articles sont orientés uniquement sur une médecine naturelle, que  vous laisse découvrir.  Si les problèmes persistent  au delà de quelques jours il est nécessaire de consulter un médecin.

—- ►  SE SOIGNER AUTREMENT

 

ACTIVITÉ PHYSIQUE.

  • rien de tel pour se sentir en forme et retrouver une bonne santé. Un peu de sport 1 à 2 fois la semaine ( 2h 30), suffit quelquefois pour faire pencher la balance de son côté. Une nouvelle étude  indique qu’il  est possible de rester en bonne santé en pratiquant uniquement  15 mn  de sport intense  par semaine!!!! Mais dans tous les cas pour se remettre au sport après une longue période sans effort il est indispensable de prendre conseil auprès d’un médecin.

 

—–  ►   GYM EXPERT

—- – ►  Initiation PILATE

  • commencer par monter les escaliers sans prendre l’ascenseur.  Aller  à son magasin celui le plus près à pied.  Au début c’est  fastidieux d’aller à pied, on a  l’habitude de  prendre sa voiture!!! (perte de temps). Par la suite , on se rend compte très vite  que cette “bouffée” d’air fait du bien.
  • apprendre à respirer. Quand on se sent oppressé, stressé, anxieux……, de grandes respirations pendant quelques minutes apportent un grand soulagement. Notre cerveau s’oxygène et l’apaisement est immédiat.

—– ►   comment bien RESPIRER

Si vous avez apprécié cela, je vous assure que   cet article  représente  un vrai travail sur soi.  

Peut-être aurez-vous vos propres méthodes,  tant mieux. Chacun de nous est différent et va adapter au mieux ce qu’il désire.

L’essentiel est de le désirer , ensuite  il  faut du temps pour accepter le CHANGEMENT.

 

Je prend mon temps pour bien ENCRER  ce nouveau programme.  Je vais faire  des efforts tous les jours pour améliorer ce qui est bon pour moi.

Mon souhait est de retrouver du BIEN ETRE  – une MEILLEURE SANTE .

De regarder   mon CORPS  différemment,  j’apprend  à connaitre ce qui est bon pour moi et accepter d’aimer ce que je vais  devenir.

 

 

A BIENTOT pour une  deuxième partie : REGIME.

 

LILOU.

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinrssyoutube
Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi .....

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.